Régler les problèmes de nuisance des stationnements envahissants liés à l’EDHEC…

Nous répondons aux questions du Collectif Barbieux-Roubaix quant aux difficultés du stationnement de nombreux véhicules liés à l’EDHEC

Que proposez-vous pour lutter contre les voitures ventouses de certains étudiants de l’EDHEC , nuisances subies par les Résidents de BARBIEUX ? En raison de l’insuffisance de création de parkings au sein de l’Établissement,365 pour 4000 étudiants, les zones de stationnement riveraines de l’École, en nombre limité, sont envahies par les véhicules de certains étudiants. Résidents, clients, visiteurs ne peuvent plus se garer. Une telle situation crée des troubles évidents de cohabitation; une répercussion négative sur le commerce du secteur et une perte considérable de qualité de vie (malgré des impôts et taxes très élevés). La municipalité actuelle est entrée en discussion avec l’École. Élu,quelle sera votre action ?
COLLECTIF BBX-RBX

Nous vous proposons de mettre en place un PDE, un plan de déplacement d’entreprise. Il s’agit avec l’EDHEC, direction, organisations des salariés et organisation étudiante d’analyser les besoins en mobilité et les modes de déplacement des usagers de l’EDHEC dans le détail. Cet état des lieux alimentera un plan d’action comprenant un panel de mesures : sensibilisation aux modes alternatifs de transports (tramway, vélo et V’lib, métro…) et mesures incitative en faveur de leur usage (prise en charge d’une part de l’abonnement), mise en place d’une communauté de covoiturage (les étudiants sont les 1ers utilisateurs de ce mode de transport économique), atelier vélo  en co-association avec les étudiants, rappel à la règle sur les usages conformes au règlement et à une bonne entente avec les riverains, mise en place d’un comité de liaison EDHEC et riverains pour un bilan régulier du PDE. Nous pourrons en lien avec l’EDHEC qui est aussi un lieu d’échange proposer des conférences-débat autour de la mobilité durable : l’avenir devra se construire avec moins de voitures qui engorgent les villes et polluent, les jeunes plus que d’autre ont le pouvoir de modifier leurs habitudes particulièrement dans une métropole bien desservie en transports en communs. Nous souhaitons aussi que pour encourager l’usage du vélo de véritables pistes cyclables soient réalisées, ce qui est loin d’être le cas actuellement : nous proposons le doublement du réseau et des liaisons adaptées en priorité en direction des écoles et grands équipements publics, avec des garages à vélo sécurisés. Nous ne sommes pas favorables à l’augmentation du nombre de parkings, sauf à permettre quelques adaptations suite au PDE, car l’expérience montre que c’est une suite sans fin qui ne règle rien sur le fond. Nous souhaitons préserver la qualité urbaine du site de l’EDHEC mais aussi des environs : avenue G.Delory notamment. Nous ne laisserons pas des stationnements ventouses s’ancrer sur les rues et parkings privatifs, et mettrons en place une démarche graduée : information, prévention, contraventions…

Myriam Cau, pour l’équipe « ensemble, le pouvoir d’agir », conduite par Slimane Tir

Publicités

commentaire suspendu

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s