Les candidats du canton de Roubaix 2

A l’occasion des élections départementales de mars 2015, nous proposons dans le canton de Roubaix 2 (Wattrelos, Roubaix, Leers) une candidature Front de Gauche et EELV soutenue par des citoyens solidaires.

Forts de la campagne « Avec vous, Ouvertement à Gauche » menée pour les municipales de mars 2014 à Wattrelos, nous voulons amplifier la dynamique de rassemblement contre l’austérité et pour un projet solidaire et écologique.

Etre au coté de ceux qui luttent pour la justice sociale, la solidarité, la fraternité, redonner l’envie de l’engagement politique et citoyen, renouveler la gauche, donner corps à la transition écologique, tout cela est nécessaire.

Agissons pour ne plus subir !

Les candidats,

Christiane Fronfroide, Thierry Duel, Thérèse Jacquot, Moha Aarab,

CANDIDATS Roubaix 2

Citoyenneté, Egalité, Laïcité

Une vague citoyenne a condamné le terrorisme, défendu la liberté d’expression.
Comment expliquer la haine meurtrière d’enfants perdus de la République ?
Pourquoi ce racisme anti (juif, musulman, noir, rom) ? Comment éviter que
certains ne soient érigés en bouc-émissaires ou otages de logiques
fanatiques ? Quelles causes internationales, idéologiques et sociales
à cette tragédie ? Dans notre ville meurtrie par l’exclusion, comment
redonner sens à l’idéal de liberté, d’égalité, de fraternité, de laïcité ?

Souvenons nous qu’après le carnage d’Utoya, la Norvège a répondu :
générosité, tolérance et démocratie.

Slimane Tir, Myriam Cau
pour le groupe “Ensemble, le pouvoir d’agir”
Février 2015

Saleté +1, propreté on attend…

Passer des promesses de campagne à la réalité est un défi,
et la Ville au bout de 9 mois ne réussit pas à changer
la donne. Les Roubaisiens constatent au contraire une
dégradation de la propreté et du cadre de vie au quotidien.

Le retrait du marché de la Ville à ICEO l’entreprise d’insertion qui
employait les équipes de balayage, la montée en charge efficace
d’autres réponses pose question. Stop aux paroles, passage
à l’acte… Il devient urgent aussi de mieux réguler la circulation
urbaine, nous attendons une grande ambition sur le vélo, des
aménagements sécurisés et “pas touche” à nos stations V’Lille !

Myriam Cau, Slimane Tir
pour le groupe “Ensemble, le pouvoir d’agir”
janvier 2015

Sauver les centres sociaux

6 centres sociaux sur 10 sont en proie à de grandes
difficultés : Pile, Épeule, Fresnoy Mackellerie, vague
de licenciements au CS des 3 Villes, 3 Ponts toujours
fermé depuis l’incendie, gouvernance conflictuelle à Moulin
Potennerie. S’y ajoutent, pour tous, les risques de l’austérité
budgétaire.

Depuis Avril, nous réclamons de la majorité un débat sur leur
avenir. En vain ! La gravité de la situation impose pourtant
d’abandonner une gestion au fil de l’eau. Elle exige une stratégie
municipale qui réaffirme la nécessité de structures si indispensables
aux familles dans nos quartiers.

Slimane Tir, Myriam Cau
pour le groupe “Ensemble, le pouvoir d’agir”
Décembre 2014

Six mois déjà, quels plans d’actions ?

La municipalité se confronte au mur des dures réalités
roubaisiennes. Nous voulons savoir comme tous les roubaisiens,
comment seront tenus les engagements de campagne.
Six mois après, nous n’avons pas de vision d’ensemble ni de feuille
de route : démocratie participative au coup par coup, décisions
soudaines telles le stationnement sur la grand place, démolition
des Ets Dubois qui ne devaient pas l’être, plan d’actions pour la
propreté incertain, feuilleton des centres sociaux en crise, politique
du logement et qualité de service aux locataires HLM.

Maintenant il est temps…

Myriam Cau, Slimane Tir
pour le groupe “Ensemble, le pouvoir d’agir”
novembre 2014

Rythmes scolaires : des ajustements cosmétiques

Nous avons toujours critiqué un dispositif périscolaire sélectif
et discriminatoire. Durant les municipales, s’est exprimé
un sentiment de double peine : sans emploi mais nos enfants
n’ont pas accès équitablement à un service public. Sentiment aussi
de femmes d’être assignées à la garde des enfants voire même
d’être de mauvaises mères. On ne joue pas impunément avec le
principe d’égalité.

La nouvelle majorité a renoncé à le réformer, se contentant
d’ajustements à la marge. Une occasion ratée. La réussite de tous
les enfants : voilà bien pourtant une ambition XXL.

Slimane Tir, Myriam Cau
pour le groupe “Ensemble, le pouvoir d’agir”
Octobre 2014