Une ambition pour le vélo à Roubaix, c’est urgent…

Lilas autopartage ou le V’Lille permettent à tous de se déplacer sans être obligé d’acheter une auto ou un vélo, or des menaces pèsent sur les stations situées à Roubaix.

Dans la capitale du Paris-Roubaix aux deux vélodromes, le vélo du quotidien n’est pas à la fête : manque d’aménagements, de pistes cyclables, de parkings sécurisés.

Sans animation, sans travail avec les écoles et les associations, nous restons de très faibles usagers.

Nous attendons des élus de la communauté urbaine de Lille non pas la menace d’un démantèlement de nos stations V’Lille, mais un plan de développement qui associe les usagers… enfin !

Myriam Cau, Slimane Tir
pour le groupe “Ensemble, le pouvoir d’agir”

mars 2015

 

Publicités