Lettre ouverte aux sportifs

Lettre ouverte aux sportifs amateurs, et aux amateurs de sports, aux clubs et à leurs nombreux bénévoles, à tous ceux qui pratiquent une activité physique.

À l’occasion des élections régionales des 6 et 13 décembre 2015, les militants Nord-Pas de Calais Picardie d’Europe écologie Les Verts, du Parti de Gauche-Front de Gauche, de Nouvelle Donne, de la Nouvelle Gauche Socialiste et de plusieurs collectifs de citoyens, ont décidé de se rassembler pour construire une alternative citoyenne, écologiste et solidaire pour notre région.

Notre projet est construit par et pour les habitants de la nouvelle grande région.
10 forums participatifs ont été organisés, et ont permis de recueillir plus de 850 propositions à partir desquelles nous avons élaboré notre programme.
Cette lettre ouverte que nous vous adressons aujourd’hui nous donne l’occasion de détailler les propositions de notre programme.
Le Nord-Pas de Calais Picardie fourmille de clubs et associations sportives : plus de 14 400 sont recensés (9 654 en Nord-Pas de Calais et 4 837 en Picardie), dans 80 disciplines et plus de 1,3 millions de personnes y sont licenciées. Chaque jour, en particulier les week-ends, les rencontres et compétitions se déroulent un peu partout sur le territoire, avec l’aide d’innombrables bénévoles qui font tourner les clubs et rendent possibles cette véritable fabrique de lien social.

Dans un autre registre, les habitants sont de plus en plus nombreux à pratiquer une activité physique, soit en dehors des structures organisées (randonnées, balades à vélo, footing, …), soit dans des salles spécialisées, qui se développent un peu partout et témoignent d’une volonté croissante de se bouger, de pratiquer une activité physique.
Enfin, notre territoire est doté de nombreux équipements, dont certains très prestigieux, et qui ont nécessité le lourds investissements financiers : Arena Stade couvert (Liévin), Grande Aire de glace du Coliséum (Amiens), Vélodrome couvert Stablinski (Roubaix), Grand Stade Pierre Mauroy (Villeneuve d’Ascq), Plateau multisport (Cayeurs sur Mer), Stade Bollaert (Lens), Stade Nungesser (Valenciennes), Complexe sportif Levindray (Laon), Dojo régional (Amiens, Wasquehal), Piscine Aqu’aab (Abbeville), base nautique ( Loeuilly).

Dans les Régions actuelles, les budgets consacrés à la politique sportive sont de 25,5 millions d’euros dans le Nord-Pas de Calais et de 10,2 millions d’euros en Picardie
Partant de ce constat rapidement évoqué, notre conviction est que oui une politique sportive écologiste et solidaire est possible !

Le sport ne se réduit pas aux millions d’euros du sport-spectacle ou aux évènements ultra médiatisés. Facteur d’épanouissement, de santé, vecteur d’éducation, d’émancipation, de lien social, d’intégration. La pratique sportive et l’activité physique sont aussi porteuses de valeurs humanistes : le respect, la solidarité, l’autonomie des personnes.
À nos yeux, l’enjeu d’une politique sportive régionale est d’investir prioritairement sur la pratique physique ouverte à tous, en affichant des objectifs précis de sobriété financière, de promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes, de respect de l’environnement local (populations, patrimoine, espaces naturels), de transparence et de participation dans la gouvernance des instances.

Nos propositions s’articulent autour de 4 axes principaux :

• Priorité au sport pour tous, au sport bien être
Les bienfaits d’une pratique physique ou sportive ne sont plus à démontrer, en matière de santé, d’équilibre personnel, de lien social, de citoyenneté. Pour développer et encourager ces pratiques, nous proposons de développer l’accès libre (ou à faible coût) des équipements existants : stades, piscines, terrains municipaux … et de soutenir les initiatives locales, tels que les parcours sportifs et terrains de jeux dans les parcs urbains, les sentiers de randonnées et parcours cyclotouristes dans les territoires ruraux, etc.

• Soutien aux clubs et aux pratiques amateurs
Les clubs et associations sportives sont des acteurs majeurs pour permettre l’accès au sport par le plus grand nombre. Nous mettrons en place un plan ambitieux en faveur des clubs, afin de leur permettre d’accueillir un nombre croissant de sportifs amateurs.
Nous créerons un chèque sport pour favoriser l’inscription des lycéens et des apprentis dans un club. Son montant se situera environ à 30€.

Les critères d’attribution des subventions seront revus, dans l’objectif d’encourager en priorité l’accueil du plus grand nombre dans de bonnes conditions, et pas seulement de récompenser le niveau de performance atteint. Une attention particulière sera apportée à l’ouverture des clubs en direction des personnes éloignées des pratiques sportives, à la création de sections féminines, notamment dans les sports très « genrés » (comme par exemple le rugby, le football, …).

Des aides spécifiques seront mises en place pour encourager l’accueil de personnes en situation de handicaps (aide à l’équipement, formation spécifique des entraîneurs, …).

• Promotion des sports et des pratiques sportives compatibles avec nos valeurs
Nous soutiendrons les actions de lutte contre toute forme de discrimination dans le sport et encouragerons le principe de l’égalité femmes / hommes.
Des critères précis d’éco-responsabilité permettront de prioriser les manifestations sportives soutenues (par exemple : encouragement aux transports collectifs et au co-voiturage des participants et du public, limitation des déchets produits, restauration faisant appel aux structures de proximité, …). Il sera mis un terme aux subventions régionales versées aux sports et pratiques sportives ayant un impact important sur l’environnement, notamment les sports carbonés (rallyes automobiles, motocyclisme, karting …).

Nous poursuivrons et étendrons au Nord-Pas de Calais les actions de promotion du sport de nature déjà développées en Picardie.

En matière d’équipements, les constructions et rénovations de stades, de salles spécialisées, de piscines … devront s’inscrire dans le cadre d’une stratégie lisible et cohérente à l’échelle régionale, et dans le respect des normes environnementales (notamment HQE).

Une vigilance particulière sera apportée au respect de l’équilibre territorial, afin d’organiser le maillage harmonieux des équipements, manifestations et évènements sportifs sur l’ensemble du territoire.

Mise en place d’une gouvernance régionale

Nous mettrons en place une gouvernance à l’échelle de la région, afin de faciliter le dialogue entre toutes les parties prenantes : collectivités, ligues, fédérations, Comité régional olympique et sportif, institutions, représentants des bénévoles, … L’enjeu sera d’associer ces parties prenantes dans l’élaboration de la politique sportive régionale, le suivi de sa mise en œuvre et de mieux coordonner les interventions des uns et des autres. Cette concertation approfondie (et permanente) permettra en particulier d’établir les priorités de l’intervention régionale et de les faire largement connaître.
Elle est aussi nécessaire pour éviter la multiplication de grands équipements en concurrence à quelques kilomètres les uns des autres, quand d’autres territoires sont sous-dotés.

Vous l’aurez compris, notre volonté est de développer une politique sportive régionale ouverte sur la population, vecteur de bien-être individuel et collectif.
Persuadée que vous partagerez cette ambition, nous sommes à votre disposition pour en discuter avec vous et approfondir nos échanges.

Sandrine Rousseau
Candidate du Rassemblement “Choisir une région citoyenne, écologique et solidaire”

Publicités