La dureté des conditions d’existence

La dureté des conditions d’existence de beaucoup de Roubaisiens ne doit pas nous conduire à fermer nos cœurs, nos portes et notre intelligence aux enjeux du monde.
Le mal logement sévit, des personnes dorment à la rue, le 115 est saturé, réfugiés et roms luttent pour survivre et conserver leur dignité. Nous sommes riches car nous pouvons aller à l’école, être soignés, car nous vivons dans un pays démocratique.

Puisse cette fin d’année, nous donner l’énergie des combats collectifs et altruistes au service de l’homme et de la planète…

Myriam Cau, Slimane Tir, Tounès Rahim
pour le groupe “Ensemble, le pouvoir d’agir”

Janvier 2017

Publicités