Vivre ensemble

Il est remarquable que le tissu social, la solidarité résistent dans notre cité malgré ses difficultés sociales et économiques, mais pour combien de temps encore ? Les incivilités, la dégradation de la confiance dans les institutions, la colère désordonnée à l’égard des biens et des agents publics, l’attraction des illusions violentes pour certains jeunes : de quoi tout cela est-il le nom ? La baisse, voire la fin des Fonds de Participation des habitants décidés par le Maire après celle des financements associatifs ne peut qu’accélérer la détérioration du climat social. Il y a urgence. Rétablir ces moyens est la seule attitude responsable.

Slimane Tir, Myriam Cau
pour le groupe “Ensemble, le pouvoir d’agir”

novembre 2016

Publicités