Le revenu de solidarité active

Il est urgent d’ouvrir aux 18-25 ans l’accès au Revenu de Solidarité Active. Leur exclusion, l’une des failles majeures de notre système social actuel, est profondément injuste.

La priorité affichée à la jeunesse exige de lui offrir les mêmes droits que tous les autres majeurs.

Simplifier, automatiser le versement des minima sociaux est aussi urgent. Avec 10 minima et des taux de non-recours approchant les 50%, notre système de protection sociale est complexe et au final défaillant.

Ce serait un pas important vers la mise en place d’un revenu de base inconditionnel, respectueux de la dignité des personnes.

Slimane Tir, Myriam Cau,
pour le groupe “Ensemble, le pouvoir d’agir”

 

mai 2016

 

mai 2016

la démocratie municipale a t-elle un problème avec la parole collective ?

Un nom de région annoncé d’avance, une consultation sur les horaires d’école non suivie au motif de sondages, des concertations de proximité dont on ne sait qui est invité : les riverains jusqu’où ? Quid des associations ? Un collectif que l’on ne reçoit que famille par famille, des associations qui découvrent qu’on décide à deux ou trois personnes en deux jours de changer un projet adopté par tous, le serpent de mer des conseils citoyens toujours reportés.

Deux ans après les élections, la démocratie municipale a t-elle un problème avec la parole collective ? L’innovation démocratique de la ville va finir par se conjuguer au passé. Mais rassurez-vous, vous pourrez choisir la place du banc dans le square.

Myriam Cau, Slimane Tir,
pour le groupe “Ensemble, le pouvoir d’agir”

 

Avril 2016

La France est le premier utilisateur de produits phytosanitaires en Europe

La France est le premier utilisateur de produits phytosanitaires en Europe. 97% des aliments contiennent des pesticides.

Nombre de ces produits ont des conséquences néfastes pour la santé des consommateurs, touchent celle des utilisateurs comme le montrent la baisse de la fertilité ou le nombre de cancers effrayant chez les agriculteurs.

Nous réclamons l’interdiction de tous les pesticides dangereux, cancérigènes ou nocifs pour la santé. Les écoles et cantines doivent être concernées en priorité.

Nous voulons une agriculture de proximité, respectueuse de la terre, du travail des hommes, au service d’une alimentation de qualité.

Slimane Tir, Myriam Cau,
pour le groupe “Ensemble, le pouvoir d’agir”

 

Mars 2016