Investir pour l’avenir, investir sur l’humain

Les statistiques de revenus et du chômage le disent : Roubaix est la plus pauvre des grandes villes de France. Ce n’est pas le cas du budget de la Ville de Roubaix, la faiblesse des rentrées d’impôts locaux est compensée par la Dotation de Solidarité Urbaine (37 millions d’euros) venant de l’État. Cette dotation de « solidarité » doit-elle être engloutie dans le budget pour la baisse d’impôts locaux de quelques uns ? Où aller à la résorption des inégalités, de la précarité et particulièrement à l’éducation et à la culture pour les enfants et les jeunes ? C’est le seul moyen de créer du développement humain durable, de l’autonomie et de la capacité d’agir. C’est la possibilité que Roubaix s’en sorte vraiment, par la richesse des talents et la diversité de tous ses enfants. Misons les moyens sur l’école, cultivons l’égalité des chances pour préparer l’avenir, créons de la confiance en la République, à la base…

Myriam Cau, Slimane Tir, Tounès Rahim
pour le groupe “Ensemble, le pouvoir d’agir