Les élus de l’opposition démocratique ont quitté la séance du Conseil Municipal du 8 juin 2017

Événement peu banal au conseil du 8 juin, les élus de l’opposition démocratique ont quitté la séance. C’était une protestation contre un déni de démocratie : suite à une démission, la majorité a utilisé un artifice juridique pour récupérer le siège à la MEL qui aurait dû revenir à Myriam Cau. Le vote des électeurs de 2014 est bafoué, l’intention du législateur qui a expressément voulu que les délégués à la MEL soient désignés par les électeurs et à la proportionnelle est méprisée. À l’avenir, tout élu de l’opposition à la MEL sur le départ peut être remplacé par un élu de la majorité. La justice administrative a été saisie. C’est une question de principe et de démocratie, l’opposition et la proportionnelle doivent être respectées, en particulier à la MEL dont les compétences s’accroissent. Cette majorité de droite est visiblement tourmentée par des dissidences à répétition, elle tente de résoudre ses difficultés sur le dos de l’opposition, c’est mesquin et inadmissible.

Christian Carlier, Myriam Cau, Slimane Tir, Tounès Rahim
pour le groupe “Ensemble, le pouvoir d’agir”

 Roubaix XXL – Septembre 2017