Menaces sur la biodiversité

La population de vertébrés a chuté de 58% en 40 ans. De nouvelles espèces sont en voie de disparition. En France aussi, la biodiversité animale est menacée.
A la destruction des écosystèmes et la pollution s’ajoute notre modèle alimentaire. L’agriculture est la cause de 80% de la déforestation mondiale, pèse 70% de la consommation d’eau. Il est aussi nocif pour le climat représentant 30% de l’impact carbone français.
Pourtant des solutions existent à chaque niveau : une France 100% énergie renouvelable est possible à horizon 2050, entraînant économies budgétaires et un potentiel de 700 000 emplois.
La COP22 à Marrakech doit être celle des engagements concrets. En prenant en compte par exemple, la question des océans et des transports, sans laquelle cette volonté commune est vouée à l’échec ; en affirmant justice et solidarité climatiques, envers les pays les plus pauvres, très vulnérables alors qu’ils contribuent marginalement au changement climatique.

Tounes RAHIM, Myriam CAU, Slimane TIR
pour le groupe “Ensemble, le pouvoir d’agir”

décembre 2016

Vivre ensemble

Il est remarquable que le tissu social, la solidarité résistent dans notre cité malgré ses difficultés sociales et économiques, mais pour combien de temps encore ? Les incivilités, la dégradation de la confiance dans les institutions, la colère désordonnée à l’égard des biens et des agents publics, l’attraction des illusions violentes pour certains jeunes : de quoi tout cela est-il le nom ? La baisse, voire la fin des Fonds de Participation des habitants décidés par le Maire après celle des financements associatifs ne peut qu’accélérer la détérioration du climat social. Il y a urgence. Rétablir ces moyens est la seule attitude responsable.

Slimane Tir, Myriam Cau
pour le groupe “Ensemble, le pouvoir d’agir”

novembre 2016

Ecologie : Des actes

Jamais il n’a fait aussi chaud, le climat erratique oscille entre canicule et inondation. Il se trouve encore des politiques comme Mr Sarkozy pour nier ce qui est certain pour les scientifiques, d’autres comme Mr Valls à Notre Dame des Landes pour faire l’inverse de ceux qui engagent leurs signatures à la COP21. À Roubaix, ce que nous pouvons c’est planter et mettre de la nature pour lutter contre les ilots de chaleurs, réduire nos déchets, utiliser si possible le vélo, isoler nos logements, manger de façon naturelle. Nous attendons de la Ville qu’elle mette le booster sur ces questions, plutôt que de remettre des voitures sur la Grand’Place.

Myriam Cau, Slimane Tir
pour le groupe “Ensemble, le pouvoir d’agir”

octobre 2016

Le non-cumul des mandats

Le non-cumul des mandats doit entrer en vigueur en 2017. Peu contraignante, cette loi  interdit le cumul de fonctions exécutives locales avec un mandat parlementaire. Pourtant, des élus veulent son report. Les lois sur la parité ont fait bouger les lignes mais les disparités restent importantes et le parlement peu représentatif de la population.

Il faudra la renforcer par la fin du cumul des fonctions et la limitation dans le temps des mandats, pour diversifier les profils des élu(e), une véritable rotation des responsabilités, la transmission des savoirs et des compétences, de la commune au parlement.

Slimane Tir, Myriam Cau,
pour le groupe “Ensemble, le pouvoir d’agir”

Septembre 2016

 

Situation difficile en matière de logement

Roubaix a toujours connu une situation difficile en matière de logement, la pénurie d’une offre pour bien se loger, l’exploitation par certains des mal logés, l’insalubrité ou la dégradation des logements restent un défi pour notre ville.

Il faut concentrer l’effort dans les quartiers anciens ouvriers, notamment par la revalorisation des espaces publics et des équipements. Roubaix a besoin de nature. Mais il faut aussi respecter les petits propriétaires occupants, qui ne peuvent en bout de course payer le résultat de décennies de dévalorisation des quartiers. Démolir, peut-être parfois, mais les gens et le dialogue d’abord…

Myriam Cau, Slimane Tir,
pour le groupe “Ensemble, le pouvoir d’agir”

 

Juin à Août 2016

Le revenu de solidarité active

Il est urgent d’ouvrir aux 18-25 ans l’accès au Revenu de Solidarité Active. Leur exclusion, l’une des failles majeures de notre système social actuel, est profondément injuste.

La priorité affichée à la jeunesse exige de lui offrir les mêmes droits que tous les autres majeurs.

Simplifier, automatiser le versement des minima sociaux est aussi urgent. Avec 10 minima et des taux de non-recours approchant les 50%, notre système de protection sociale est complexe et au final défaillant.

Ce serait un pas important vers la mise en place d’un revenu de base inconditionnel, respectueux de la dignité des personnes.

Slimane Tir, Myriam Cau,
pour le groupe “Ensemble, le pouvoir d’agir”

 

mai 2016

 

mai 2016

la démocratie municipale a t-elle un problème avec la parole collective ?

Un nom de région annoncé d’avance, une consultation sur les horaires d’école non suivie au motif de sondages, des concertations de proximité dont on ne sait qui est invité : les riverains jusqu’où ? Quid des associations ? Un collectif que l’on ne reçoit que famille par famille, des associations qui découvrent qu’on décide à deux ou trois personnes en deux jours de changer un projet adopté par tous, le serpent de mer des conseils citoyens toujours reportés.

Deux ans après les élections, la démocratie municipale a t-elle un problème avec la parole collective ? L’innovation démocratique de la ville va finir par se conjuguer au passé. Mais rassurez-vous, vous pourrez choisir la place du banc dans le square.

Myriam Cau, Slimane Tir,
pour le groupe “Ensemble, le pouvoir d’agir”

 

Avril 2016

La France est le premier utilisateur de produits phytosanitaires en Europe

La France est le premier utilisateur de produits phytosanitaires en Europe. 97% des aliments contiennent des pesticides.

Nombre de ces produits ont des conséquences néfastes pour la santé des consommateurs, touchent celle des utilisateurs comme le montrent la baisse de la fertilité ou le nombre de cancers effrayant chez les agriculteurs.

Nous réclamons l’interdiction de tous les pesticides dangereux, cancérigènes ou nocifs pour la santé. Les écoles et cantines doivent être concernées en priorité.

Nous voulons une agriculture de proximité, respectueuse de la terre, du travail des hommes, au service d’une alimentation de qualité.

Slimane Tir, Myriam Cau,
pour le groupe “Ensemble, le pouvoir d’agir”

 

Mars 2016

Démocratie participative

Il ne suffit pas de clamer concertation et proximité, comme le fait l’équipe municipale. Il faut aussi des méthodes (informer clairement, établir un processus de travail lisible et ouvert…)
qui permettront d’établir des dialogues de qualité pour construire l’intérêt général.

La démocratie participative ce n’est pas l’addition de contacts individuels, c’est une posture de bienveillance et de coopération qui accepte que les habitants construisent des
démarches collectives, qui reconnaisse leurs compétences et leur légitimité, pas qui installe la défiance et la méfiance.

À ce titre là, tout le monde perd et c’est Roubaix qui perd. Puissent les conseils citoyens apporter de l’espoir et du respect.

Myriam Cau, Slimane Tir
pour le groupe “Ensemble, le pouvoir d’agir”

Février 2016

Elections régionales

La mobilisation exceptionnelle a rejeté dans notre ville la liste extrémiste.

Les conditions de la victoire appellent la nouvelle majorité à la lucidité et au courage pour mener les politiques ambitieuses dont notre Région a besoin.

Notamment parce que la composition de l’assemblée est éloignée de la diversité des opinions et des aspirations.

Les fractures sociales grandissent et les colères ne disparaîtront pas par magie.

Cette lucidité devrait aussi conduire les dirigeants de la municipalité à réexaminer la pertinence de leurs choix et décisions pour ne pas désespérer les habitants de nos quartiers.

Slimane TIR, Myriam CAU
pour le groupe “Ensemble, le pouvoir d’agir”

Janvier 2016